À propos

Même si la traduction n’a pas été sa voie initiale, Olivier Bourguignon, fondateur d’Alalettre, est animé depuis longtemps par la passion des langues et une grande sensibilité linguistique. Ses débuts dans le monde de la traduction, il les a faits un peu par hasard. En réponse à une demande fortuite, il traduit son premier projet, un sommaire de jurisprudence belge. La grande satisfaction de ce premier client quant à la qualité du travail réalisé encourage Olivier à poursuivre dans cette direction.

Olivier travaille alors pendant plusieurs années dans différentes agences de traduction en tant que traducteur/réviseur et gestionnaire de projets. Désirant s’investir pleinement dans la traduction tout en y apportant sa touche personnelle, il crée Alalettre en 2006. Depuis lors, le succès ne s’est jamais démenti et Alalettre connaît une croissance constante. Parmi les références d’Alalettre figurent notamment la Banque mondiale, l’Organisation des Nations Unies (ONU), les maisons d'édition De Boeck, Larcier et Bruylant, ainsi que, par le biais des bureaux de traduction pour lesquels il a travaillé, des dizaines d’autres clients.

Trilingue, Olivier est passionné de voyages et de découvertes culturelles. C’est avec grand intérêt qu’il suit l’actualité belge et étrangère. Homme discret et réservé, il veille à entretenir des relations de qualité avec ses clients et ses partenaires. La traduction constitue une manière d’étancher sa soif d’apprendre, de nourrir sa curiosité intellectuelle. Chaque projet de traduction est pour lui une porte ouverte sur un nouvel univers à explorer.